Sélectionner une page

4 minutes de lecture

Comment bien choisir son shampoing solide ?

Bon pour les cheveux et pour la planète, le shampoing solide investit nos salles de bain. Surfant sur la tendance des produits vegan et du fait maison, il constitue une alternative écologique aux bouteilles de shampoing liquide. Mais face aux nombreuses références proposées par les fabricants de cosmétiques naturels, il est parfois difficile de s’y retrouver. Shampoing solide avec ou sans tensioactifs, au beurre de karité ou à l’huile de coco, pour cheveux abîmés ou colorés, voici quelques conseils pour choisir le shampoing solide qui vous convient et adopter une routine beauté zéro déchet.

Suivez la baleine sur les réseaux 🐋

Des ingrédients naturels et doux pour le cuir chevelu

Le shampoing liquide classique contient des ingrédients chimiques tels que les tensioactifs sulfatés, qui agressent le cuir chevelu et la fibre capillaire. Pour autant, faut-il nécessairement se tourner vers un shampoing solide sans tensioactif ?

Quel est le rôle des tensioactifs dans les shampoings ?

Un shampoing, qu’il soit liquide ou solide, contient généralement un tensioactif. Ce composé possède plusieurs propriétés essentielles pour les cosmétiques capillaires :

  • il nettoie les cheveux grâce à son pouvoir détergent ;
  • il homogénéise le produit grâce à son affinité pour l’eau et l’huile ;
  • il forme de la mousse lorsqu’il entre en contact avec de l’eau.

La plupart des shampoings industriels normaux sont formulés à partir de tensioactifs chimiques à base de sulfates, comme le SLS (Sodium Lauryl Sulfate). La présence de ces produits néfastes pour la santé et pour l’environnement est responsable d’irritations de la peau et du cuir chevelu.

Existe-t-il des shampoings solides sans tensioactif ?

Les cosmétiques zéro déchet obtenus par saponification à froid à partir d’huiles végétales (coco, ricin) ou de beurre de karité ne contiennent pas de tensioactif. Riches en glycérine, ils possèdent une composition semblable à celle des savons solides. Cependant, il est déconseillé d’utiliser du savon en tant que shampoing, car son pH basique peut fragiliser le cuir chevelu et ouvrir les écailles des cheveux.

Les shampoings solides formulés avec des tensioactifs naturels sans sulfates constituent un bon compromis. Dérivés de l’huile de coco, le SCI (Sodium Cocoyl Isethionate) et le SLMI (Sodium Lauroyl Methyl Isethionate) sont biodégradables et doux pour le cuir chevelu.

Un shampoing solide agréable d’utilisation

Les cosmétiques bio et zéro déchet s’intègrent parfaitement dans votre routine beauté tout en respectant vos cheveux. Comment choisir le meilleur shampoing solide pour vous ? Voici quelques conseils pour vous aider.

Un soin capillaire qui mousse et qui sent bon

Les shampoings solides bio et naturels qui contiennent des tensioactifs doux type SCI ou SLMI génèrent une mousse moins abondante que les produits capillaires traditionnels. Cela vous surprendra peut-être à la première utilisation, mais vous vous y habituerez vite. Vos cheveux seront tout aussi bien lavés, plus beaux et en meilleure santé !

De la même façon, les shampoings zéro déchet sont souvent dépourvus de parfum de synthèse, qui irrite la peau et favorisent les allergies. Ces produits chimiques sont remplacés par des fragrances naturelles ou des huiles essentielles, qui diffusent une douce odeur dans votre salle de bain.

Un shampoing solide qui ne pique pas les yeux et n’assèche pas les cheveux

Les soins capillaires trop agressifs peuvent rendre vos cheveux secs et provoquer des irritations oculaires. Pour protéger vos yeux et vos cheveux, il est important de choisir un shampoing solide bio et naturel avec les ingrédients les plus doux possible : tensioactifs d’origine végétale et sans sulfate, parfums naturels et peu dosés, etc.

Une composition adaptée à chaque type de cheveux

Nous ne sommes pas tous égaux capillairement parlant : quand certains ont la chance d’avoir de beaux cheveux dits normaux, d’autres doivent composer avec des cheveux gras, secs ou abîmés. Pour une efficacité optimale, il est recommandé de choisir un shampoing solide adapté à son type de cheveux.

  • Vous avez les cheveux secs, abîmés ou frisés ?Optez pour un shampoing solide à base de beurre de karité, d’huile de coco, d’argan, de monoï ou d’avocat pour nourrir la fibre capillaire.
  • Vous souhaitez assainir vos cheveux gras ? Utilisez un shampoing contenant de l’argile verte pour absorber le sébum, et des huiles essentielles pour purifier le cuir chevelu.
  • Envie de redonner du volume à vos cheveux fins ? Évitez les huiles végétales trop riches, qui risquent d’alourdir la fibre.
  • Besoin d’apaiser votre cuir chevelu irrité ? Privilégiez un soin capillaire avec une base lavante douce contenant un tensioactif naturel sans sulfate (Sodium Cocoyl Isethionate ou Sodium Lauroyl Methyl Isethionate).

Un shampoing solide sans produits chimiques

Tous les shampoings solides ne se valent pas : le zéro déchet n’est pas forcément synonyme de qualité. Pour des cheveux resplendissants de beauté et de santé, il est important de choisir un shampoing solide sans produit chimique.

Quels sont les composés à éviter ?

Qui dit shampoing solide ne veut pas nécessairement dire naturel et écologique. Certains fabricants de soins capillaires zéro déchet n’hésitent pas à utiliser des colorants ou des parfums de synthèse. Parmi les produits chimiques potentiellement dangereux pour la santé ou la planète, citons notamment :

  • les tensioactifs sulfatés comme le SLS (Sodium Lauryl Sulfate), irritant pour le cuir chevelu et toxique pour la peau et l’environnement ;
  • les conservateurs chimiques, superflus puisque le shampoing solide ne contient pas d’eau ;
  • les silicones, qui gainent la fibre capillaire en créant un film qui finit par étouffer les cheveux.

Certains de ces composés sont suspectés d’être des perturbateurs endocriniens ou des agents cancérigènes.

Comment vérifier la composition du shampoing solide ?

Il suffit de lire la liste INCI du produit. Voici quelques astuces pour l’analyser :

  • la composition doit être la plus courte possible (5 à 10 ingrédients maximum) et se rapprocher d’une recette « fait maison » ;
  • les substances actives, hydrolats et huiles/beurres végétaux doivent apparaître en premier ;
  • les parfums doivent être d’origine naturelle et faiblement dosés ;
  • les ingrédients qui se terminent par la lettre S, par – one ou – oxane trahissent la présence de sulfates et de silicones, et sont donc à éviter.

Attention également à la présence d’huiles essentielles, car certaines d’entre elles sont déconseillées pour les femmes enceintes ou allaitantes ainsi que pour les jeunes enfants.

Vous souhaitez en savoir plus ? Découvrez tous les avantages du shampoing solide bio et naturel :